Photos : Datrina à la MAS

Médiation aniamale avec un chien

Médiation animale avec un bull mastiff

Céline et Datrina sont intervenues à la MAS du Val fleuri lors d’une séance de médiation animale. Les résidents sont habitués à Cerise et ont tout d’abord été impressionnés par la différence de taille entre les deux chiennes. Le beau temps nous a permis de partir en promenade dans le parc de l’établissement. Sortir et marcher semble bien plus intéressant en présence d’un chien, cela permet de solliciter naturellement la motricité de certains résidents souvent réticents à l’exercice physique.

Médiation aniamale avec un chien

Céline, Datrina, Melle A. et une élève stagiaire, future psychomotricienne.

Pour cette première séance en solo, Céline et Datrina étaient accompagnées par Aline Aublé, intervenante en médiation animale et Magali Perchet, Aide Médico Psychologique également référente du projet de zoothérapie à la MAS. Cette dernière a pu observer les réactions des résidents face à cette nouvelle venue de grande taille. Datrina est une chienne calme et affectueuse. Son gabarit et notamment la taille de sa tête sont proportionnels à sa gentillesse, tout simplement énorme !

Céline découvrait pour la première fois le public de la MAS avec autant d’entrain que sa chienne. Toutes les deux ont évolué sereinement sous le regard attentif de Magali et Aline.

Zoothérapie

Le touché, un geste parfois si difficile pour les personnes atteintes de troubles autistiques.

Datrina a été beaucoup sollicitée et semble avoir appréciée l’intérêt que les résidents lui ont porté. Encore une intervention qui nous prouve que nos actions de médiation animale permettent de faire évoluer les résidents dans leur approche du monde qui les entoure.

Médiation animale avec Cerise Griotte

Ben s’amuse de voir Magali au petit soin pour Datrina. (Un bull mastiff s’est parfois baveux…)

Le personnel de l’établissement était tout aussi ravi que les résidents de découvrir Datrina. Cette molosse a su séduire tout le monde très rapidement grâce à sa joie de vivre.

Merci Céline ! Merci Datrina !

Zoothérapie à la MAS du Val Fleuri (Dole – Jura)

Zoothérapie en Franche-Comté

Séance de médiation animale

Zoothérapie en Franche-Comté

Katsuki de Cerise Griotte à la MAS

Le Jura est-il en avance en matière de zoothérapie ?

C’est la question que l’on peut se poser face à la réaction du cabinet d’audit qui est dernièrement intervenu à la MAS (Maison d’Accueil Spécialisé) du Val Fleuri. Le professionnel chargé d’analyser les actions des intervenants extérieurs à l’établissement a été très surpris de découvrir les séances de médiation animale qui sont proposées aux résidents. En compagnie de Cerise, Magali et Aline ont présenté le projet, de sa naissance à son état actuel. L’enthousiasme et les encouragements de ce responsable d’audit spécialiste des publics fragilisés vis à vis du travail de l’association nous confortent dans nos actions.
Certaines personnes semblent comprendre l’importance de répondre à un besoin, aussi simple puisse t’il paraître, qui consiste à favoriser les contacts avec des animaux spécifiquement éduqués lors d’activités encadrées.
Domicilié dans le sud de la France, ce responsable d’audit découvrait pour la première fois des interventions de médiation animale au sein d’un établissement qu’il visitait. Notre but consistant à faire connaître les bienfaits de la zoothérapie prend tout son sens.

Développer les AAA

Deux établissements ont fait appel à notre duo à 4 pattes afin de découvrir les Activités Associant l’Animal.

Le 27 novembre, ce sont les personnes qui fréquentent le centre d’accueil de jour Prodessa à Dole qui ont pu faire la connaissance de Cerise et Katsuki. L’équipe qui gère ce lieu d’accueil pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer souhaite intégrer à son programme d’animation la médiation animale. Nos interventions seraient basées sur le développement de la psychomotricité grâce à Cerise.
Nous devons maintenant déterminer les modalités d’interventions d’un point de vue administratif.
Projet à suivre !

Le 3 décembre, l’équipe soignante de la maison de retraite des Opalines à Chamblay, a vu débarquer Cerise et Katsuki. La directrice de l’établissement nous a demandé de nous joindre de manière improvisée à la réunion de service hebdomadaire afin de constater les réactions spontanées du personnel. L’objectif était de connaître « à chaud » les impressions des uns et des autres sur l’accueil d’un animal « à plein temps » sur la structure. La directrice a sollicité l’association afin  de l’assister dans la mise en place de ce projet.
Devant les nombreuses interrogations, le projet d’intégrer un animal est mis en suspend pour le moment. Un chien-visiteur intervient tous les mois dans cette maison de retraite, preuve d’un intérêt pour la médiation animale.
La psychologue de l’établissement a formulé le vœu de nous accompagner lors de nos interventions afin de découvrir la médiation animale telle que nous la pratiquons au sein de Cerise Griotte. Nous avons bien évidemment répondu positivement à sa demande.

Ces deux interventions sont positives. Les possibilités qu’offrent les animaux pour améliorer la qualité de vie intéressent les institutions. La mission de Cerise Griotte dans le but de faire connaître la médiation animale a été remplie.

Un nouveau bénévole

Un aperçu du petit nouveau

Un aperçu du petit nouveau

Nous souhaitons vous faire part de l’agrandissement de notre équipe.

Un nouveau bénévole prendra prochainement une place active au sein de notre association. Nous tenons à garder encore un peu de mystère, bien que sa première intervention aux côtés de Cerise se soit très bien déroulée. Sa participation à la séance de médiation en psycho-gériatrie a été un franc succès.

Cela fait 15 jours que ce nouveau compagnon partage notre quotidien. Il aura eu le temps de croiser Hénaff. Nous tenons à souligner que c’est son comportement vis-à-vis de notre cochon d’Inde qui nous a motivé à l’intégrer à l’équipe d’animaux visiteurs.

Avec la disparition d’Hénaff et l’arrivée de ce nouveau médiateur, nous avons pris conscience de la fragilité de notre équipe. La relève doit désormais faire l’objet de nos préoccupations afin de poursuivre nos actions.

 

Hénaff nous a quittés

Hénaff

Hénaff nous a quittés très tôt ce matin. Les bons soins prodigués par les vétérinaires n’ont pas suffi à la remettre sur pattes. Son état de santé s’est détérioré rapidement en une semaine. Nous vous épargnerons volontairement les détails pour que vous gardiez une image agréable d’une cochonne particulièrement attachante et pleine de vie.

C’est un immense vide qui s’est installé chez nous. La taille des animaux n’est qu’un détail par rapport à l’importance qu’ils ont dans nos vies.

Hénaff tu nous manques !!! Merci pour tous les bons moments que tu nous a apportés durant ces quatre années. Tu as prouvé qu’un cochon d’Inde pouvait avoir sa place dans un hôpital et déclencher des réactions extraordinairement positives parmi les résidents.

Les cochons d’Inde n’ont qu’un défaut : ils partent trop tôt.